Ucar : une campagne polémique

89

Les_pauvres.jpg

La dernière campagne de publicité du loueur de voiture Ucar fait polémique en clamant que « les pauvres sont dégueulasses, ils polluent ».

À travers cette campagne, Ucar cherche à convaincre le gouvernement de relever la prime à la casse des vieilles voitures et de l’étendre à la location d’une voiture moins polluante. Avec son offre de location à 150 euros, Ucar cherche à « permettre à tout le monde, même aux ménages les plus modestes, de rouler dans une voiture propre et de faire des économies ».

Cette campagne a été vivement décriée par les associations caritatives dénonçant son cynisme et l’inaction du Bureau de Vérification de la Publicité (BVP) a encore une fois été pointée du doigt (cf. [->art308]).

Au final, Ucar aura au moins réussi a se faire connaître dans un secteur écrasé par les grandes marques internationales leaders (Hertz, Avis et Europcar).

À noter que la marque a mis en ligne un blog pour permettre l’expression des réactions les plus violentes : [http://ucarledebat.typepad.fr/]

UCAR_blog.jpg

PARTAGER
Article précédentCommuniquer son développement durable
Article suivantLe développement durable dans les médias
Mathieu Jahnich
« De la recherche à l’action » : la signature de l’agence illustre bien le parcours de son fondateur. Après l’obtention d’un doctorat et la participation à plusieurs projets de recherche en communication, Mathieu passe chez l’annonceur (Ministère DD, Ifremer, CEA). Puis il se lance dans le conseil et fonde Sircome.

LAISSER UN COMMENTAIRE