Comment dépasser le greenwashing ?

234

À l’occasion de la publication de la note rédigée par son groupe de travail sur le greenwashing, la Fabrique Ecologique vous invite à participer à son atelier co-écologique le mardi 10 mai à Paris.

La Fabrique écologique est une fondation pluraliste dont l’objectif est de promouvoir l’écologie et le développement durable sur la base de propositions pragmatiques et concrètes.

Elle donne une place particulière au débat collaboratif : rédaction de notes par des groupes de travail à la méthodologie précise suivie d’un débat collaboratif (appelé atelier co-écologique) pour discuter le contenu de la note.

Un groupe de travail a été lancé en mai 2015 sur le thème : « Comment dépasser le greenwashing ? ». Il est présidé par Alexandre Pasche. L’atelier co-écologique de présentation de la note associée est programmé le mardi 10 mai 2016 de 18h30 à 20h30
dans la nef de l’Archipel, 26 bis rue de Saint-Saint-Pétersbourg 75008 Paris.

Avec la participation de :

  • Alexandre Pasche, Président du groupe de travail
  • Jacques-Olivier Barthes, Directeur de la Communication WWF-France
  • Loïc Fel, Directeur développement durable BETC

Inscription obligatoire et gratuite : https://ateliercoecolo19.eventbrite.fr

Hashtag twitter de la soirée : #AtelierCoEcolo

arton1056

Comment dépasser le greenwashing ?

Le « greenwashing » désigne une écologie de façade. Il implique la mise en avant de vertus écologiques et sociales qui ne correspondent pas à la réalité. Selon les pouvoirs publics, les annonceurs, les agences de publicité, cette pratique, apparentée à la publicité mensongère, aurait aujourd’hui disparue grâce à l’action conjointe des collectifs, associations, organismes et fédérations professionnelles.

Pourtant, les études réalisées sur des échantillons représentatifs de Français montrent que la confiance envers les entreprises et envers la publicité est plus basse que jamais. Seuls quatre Français sur dix accordent crédit aux allégations environnementales et sociales des entreprises. Il existe donc bien un problème persistant qui touche à la réputation du secteur privé, des pouvoirs publics et à la confiance dans le système économique qui est le nôtre.

A première vue, il existe un déficit et une faiblesse de la réglementation, une absence d’organisme de régulation vraiment indépendant, ainsi que des a priori négatifs persistants envers les entreprises.

Malgré toutes ces difficultés, il existe des moyens relativement simples pour réconcilier entreprise et responsabilité environnementale et sociale. Certains pays, en Europe du Nord en particulier, ont réussi à résoudre en partie le problème. Il faut regarder de leur côté, mais également lancer d’autres pistes de réflexion en appliquant par exemple le mêmes règles de validation exigées pour la communication médicale ou financière aux arguments écologiques.


Documents joints

Note « Comment dépasser le greenwashing » – La Fabrique écologique (PDF – 1.2 Mo)


PARTAGER
Article précédentEt maintenant, COM’21
Article suivantPlateforme marketing responsable : appel à candidatures
Mathieu Jahnich
« De la recherche à l’action » : la signature de l’agence illustre bien le parcours de son fondateur. Après l’obtention d’un doctorat et la participation à plusieurs projets de recherche en communication, Mathieu passe chez l’annonceur (Ministère DD, Ifremer, CEA). Puis il se lance dans le conseil et fonde Sircome.

LAISSER UN COMMENTAIRE