Greenwashing en cascade pour EDF

En assimilant un réacteur nucléaire à une cascade d’eau dans une insertion presse, le leader français de l’énergie commet un nouvel acte de greenwashing. Est-ce la perspective de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim qui le rend si peu respectueux des règles déontologiques de publicité responsable pourtant acceptées par l'ensemble de la profession ?

Vers un affichage de la durée de vie des produits ?

Selon une récente étude européenne, l’affichage de la durée de vie des produits influence fortement et positivement le comportement d’achat des consommateurs et représente un levier contre l’obsolescence programmée. Pour maximiser son efficacité, le label durée de vie devrait proposer une information à la fois absolue, relative et visuelle.

Campagnes de com pour la COP21

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France a accueilli les délégations de 195 pays du Monde et organisé les négociations pour un traité mondial sur le climat. Pendant cette période, et parfois bien avant, les campagnes de communication d’entreprises ou d’organisations se sont multipliées. En voici quelques-unes, avec nos commentaires pour vous aider à y voir plus clair.

Entreprises et COP21 : faut-il vraiment communiquer sur le climat ?

Paris se prépare à accueillir la conférence internationale des Nations-Unies sur le climat (COP21). Les représentants de près de 200 pays se réuniront au Bourget en décembre pour décider (ou pas) de mesures permettant de limiter les émissions de gaz à effet de serre et l’impact des changements climatiques. Il est clair que le sujet fera la « une » de tous les médias pendant plusieurs semaines. Pour les entreprises, la COP21 est une bonne occasion de communiquer. Mais pour dire quoi et à qui ? Et quels sont les risques à éviter ?

La labellisation des produits en question

Dans l’affaire des prothèses mammaires PIP, la décision de la cour d’appel d’Aix-en-Provence est douloureuse pour les victimes : l’organisme certificateur des prothèses «...

La communication responsable selon Biocoop

Biocoop lance une campagne de communication dont chaque détail a été pensé et orchestré pour être « le plus éco-responsable possible ». Résultats ? Quelques actions significatives pour un acteur dont l'engagement n'est pas à démontrer. Mais également plusieurs détails qui nous projettent 50 voire 150 ans en arrière (pédaler pour générer de l'électricité, caméra manuelle, caisses en bois en guise d'appareil photo...). Heureusement que les acteurs de la communication responsable vivent aussi avec leur temps et se projettent dans l'avenir !

Le greenwashing passé de mode ?

À lire dans 20 minutes : « Avec les prix Pinocchio, les internautes élisent les lauréats du greenwashing, un terme inventé il y a quelques années pour désigner les argumentaires écologiques destinés à faire vendre des produits qui ne le sont pas toujours. Mais aujourd’hui, les entreprises sont devenues plus prudentes, estime Mathieu Jahnich... »

Un imprimé publicitaire bio ?

On les appelle les « imprimés non adressés ». Ce sont tous les prospectus déposés chaque jour dans nos boîtes aux lettres. Cette semaine, j'en ai reçu un particulier : un sac en papier / coupon de réduction faisant la promo des magasins La Vie Claire. Une marque bio peut-elle employer cette méthode de marketing direct critiquée pour ses coûts écologiques et économiques colossaux ?

Le greenwashing pour corriger l’image d’Airbnb ?

Alors que son nouveau logo est la risée des internautes, Airbnb se présente comme « une manière écologique de voyager ». Les résultats de l'étude sont intéressants mais l'absence de précisions sur la méthodologie utilisée est dommageable. De surcroît, Airbnb occulte l'impact des déplacements longue distance indispensables pour rejoindre les destinations favorites des voyageurs.

Le Tour du Made in France Camif

Le Tour du Made in France est une opération originale de Camif qui vise à créer du lien entre des fabricants remarquables, un distributeur engagé et des clients exigeants. Au fil d'une dizaine d'étapes, les consommateurs peuvent visiter des entreprises, participer à des ateliers d'échange, suivre et participer à l'aventure sur le site web dédié et les réseaux sociaux.